PES 2016 Pro Evolution Soccer

Jeu de football multi-plateformes intégrant les dernières sélections

  • Vote:
    7,8 (1919)
  • Catégorie:

    Sport

  • Système d'exploitation:

    Windows 8.1 / Windows 8 / Windows 7

  • Langues:En Français
  • Licence:Version complète

Pro Evolution Soccer 2016, plus souvent appelé PES 2016, est sorti le 15 septembre 2015 en France et propose de vivre sur son PC (et PlayStation 3 et 4, et Xbox 360 et One) le contrôle d'équipes de nombreuses ligues de football professionnel afin de les mener de victoire en victoire pour l’obtention de titres. Ainsi, la Ligue des Champions, la SuperCoupe d’Europe et l’Europa League sont présentes dans le jeu.

Le visuel de Pro Evolution Soccer 2016

Côté visuel, les visages et coiffures des plus grands joueurs sont bien rendus : Karim Benzema et Leo Messi par exemple, sont vraiment réalistes. En revanche, dès qu’on joue avec des équipes plus modestes, le graphisme laisse à désirer. On a alors du mal à reconnaitre des joueurs professionnels. Il apparaît un effet ‘masque de carton’ très laid sur certaines têtes. Hatem Ben Arfa a récupéré quelques gênes des hommes des cavernes avec un gros front bombé et un aspect bien trop éloigné de la réalité comparé au rendu superbe de nombreux autres joueurs. Pourtant il est question ici d’un joueur du PSG donc pas franchement d’une ‘petite’ équipe. Il vaut mieux jouer avec les plus grands professionnels pour mieux les reconnaître. Malheureusement, les designers ont travaillé correctement sur les "principaux" joueurs et les fans d’équipes plus petites vont être frustrés. Les t-shirts des licences officielles pour la majorité des équipes sont bien sympathiques. En revanche, la Bundesliga allemande manque toujours à l’appel, c'est dommage.

Les couleurs n’ont plus l’aspect délavé et fade de PES 2015 et la luminosité d’une manière générale est superbe : l’effet "prisme" est impeccable lorsqu’on se trouve sous le bon angle des lampes. Même avis pour les reflets, en revanche les ombres sont moins réussies.

Le son du jeu

Côté son, Les commentaires enregistrés sont sympathiques. L’accent de Darren Tulett me plaît bien, même si honnêtement, il n’est pas franchement compréhensible immédiatement. Rien à signaler pour Grégoire Margotton qui fait bien le travail mais que je préfère largement entendre et regarder sur LCI. Je suis fan de bons vieux rocks. Ainsi, retrouver We Will Rock You de Queen dans le jeu m’a plu, par contre Shine On (Vinyl Theatre) est moins sympathique. La bande son du jeu est assez réduite, on retrouve donc vite les mêmes titres.

Le déroulement du jeu

Au niveau du game play pur, c’est assez génial. Le jeu est fluide et son système de collision est excellent. La gestion des chocs entre joueurs est hyper réaliste et comporte des chutes et des contrecoups excellents. Le rendu change totalement de Pro Evolution Soccer 2015 (sans parler des éditions précédentes !) Les chocs amenaient parfois à des sursauts bizarres et assez absurdes. Les actions pour la prise de contrôle de la balle sont totalement changées et améliorées avec un rendu toujours plus réaliste. La gestion des passes aussi est très réaliste. Il n’y a pas de décalage dans les frames donnant de faux espoirs sur une réception de balle. Encore une bonne amélioration sur PES 2015, où cette ‘balle intangible’ m’avait joué quelques sales tours. Les actions sont bien détaillées et les prises de balles sont nettes et bien découpées : coups de genoux, de tête, sauts, etc. ont été bien découpés. Sur certaines actions ou certains replays, les mouvements de t-shirts notamment peuvent être bizarres, un peu figés et font perdre une partie de l’effet très réaliste que le jeu donne durant la majorité du gameplay.

Le même souci ressort avec la gestion des fautes des joueurs. L’arbitre siffle souvent sans raison. On ne se plaint pas de l’arbitre pour éviter un carton, mais certaines attaques bien agressives sur un joueur peuvent ne pas être sifflées, tandis qu’un tacle peut être cartonné.

Certains joueurs clés possèdent des mouvements qui reprennent leurs actions réelles : Robben ramène la balle en coin, par exemple. Idem pour Tevez et Lewandoski qui possèdent aussi quelques actions bien sympathiques. La démarche de certains joueurs est aussi bien reproduite et très réaliste. En revanche, on en perd beaucoup sur certaines scènes de victoire ou de nominations : les joueurs ne savent pas sourire. Après, autant vous dire que je ne viens pas sur Pro Evolution Soccer 2016 pour qu’ils sourient, mais pour qu’ils jouent.

Côté jeu, le travail d’équipe est plus fluide et mieux géré que sur l'ancienne version et les différentes formes de jeu, aussi bien côté attaque que côté défense sont réalistes.

Les plus

  • Jusqu’ici le meilleur jeu de foot sur Pc ou tout autre support auquel j’aie joué !
  • Meilleur niveau de détail que sur l’édition 2015
  • Excellent rendu des visages des grands joueurs
  • Moins de bugs et plantages que sur PES 2015
  • Gameplay extrêmement réaliste sur les actions stratégiques
  • Les passages de balle sont impeccables

Les moins

  • Certains détails restent assez laids (t-shirts des joueurs durant les matchs)
  • La majorité des joueurs de ‘petites’ équipes ont été bâclés et sont peu reconnaissables
  • La Bundesliga n’y est toujours pas!!!

Free alternatives to PES 2016

Avis d'utilisateur sur le PES 2016